Affaire des MIG 29 : Moscou ouvre une enquête

Affaire des MIG 29 : Moscou ouvre une enquête

Nouveau rebondissement dans l’affaire des MiG entre la Russie et l’Algérie. Le Parquet de Moscou a ouvert une enquête pour escroquerie contre une entreprise russe soupçonnée d’avoir livré des pièces détachées usagées à l’Algérie pour des avions de chasse Mig. La société ATK AviaRemSnab, chargée de fournir des pièces détachées pour un montant de 14 millions de dollars, a alors livré « des pièces vétustes ou déjà utilisées, fabriquées dans les années 80-90, tout en les présentant comme neuves dans les documents joints », a-t-il relevé.
Ce qui confirme la version algérienne des faits. Rappel. Lors de la visite officielle de l’ex président Vladimir Poutine en Algérie en 2006, l’Algérie s’engage dans le cadre d’un contrat pour l’achat de matériel militaire russe, à acheter auprès de son fournisseur traditionnel 34 MiG-29 pour un montant de 1,28 milliard de dollars. Mais après réception de 15 premiers avions par le constructeur russe Irkout, Alger décide de suspendre le contrat de fourniture. La presse russe évoque la « qualité inférieure aux attentes », pendant que l’Algérie accuse les avions d’avoir « déjà servi » alors que le contrat portait sur des avions neufs. Pour calmer le jeu, la Russie propose à l’Algérie de remplacer les 15 Mig par des avions plus performants –MiG-29M2 et MiG-35, mais plus chers. A l’occasion de la visite d’Abdelaziz Bouteflika en Russie en août 2007, les Russes reconnaissent officiellement « la tromperie sur la marchandise », et l’Algérie demande le remplacement des Mig par des Sukhoï SU-30MKI. Le journal russe Kommersant révèle en mai 2008 que l’Algérie a officiellement commandé une quinzaine de chasseurs russes Soukhoï au lieu des 15 MiG-29 rendus à la partie russe en avril 2007 et des autres appareils qui auraient dû être livrés en Algérie selon ce contrat. Mais la livraison des 28 chasseurs SU-30MKI est reportée. D’après Moscou, Alger serait en retard sur le paiement. De son côté, Alger pointe à nouveau Moscou du doigt, en dénonçant son refus de restituer les 250 millions de dollars versés à titre d’acompte dans l’affaire des MiG-29 refoulés. En février dernier, c’est au tour du ministère russe de la Défense d’annoncer le rachat à l’Algérie des 24 MiG-29 commandés en 2006. Les avions de chasse n’ont pas fini de faire du bruit à Moscou puisque « Les missiliers russes chargés d’équiper les appareils dans le cadre du contrat signé entre les deux pays, prévoiraient, selon la lettre économique Maghreb Confidentiel publiée hier, de se retourner contre Rosoboronexport, l’agence d’exportation d’armement de la fédération. » C’est notament le cas de l’usine de Dux qui réclame une compensation de 15 millions de dollars. Une cour d’arbitrage se prononcera le 5 octobre prochain Par Mélanie Matarese
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

                                                           

Ce site permet une communication sans frontières et en continu : en effet avoir un site internet permet d’obtenir une vitrine de notre activité, de notre passion, etc. accessible partout dans le monde 24h/24h et 7 jours/7 jours. Internet est le seul support de communication de masse permettant de diffuser a la fois du texte, des photos, de l’audio, et des vidéos. Cette capacité en fait un support particulièrement riche, vivant et dynamique ; grâce à internet les échanges entre les hommes se sont particulièrement développés et accélérés. Nous allons à la rencontre des autres, nous proposons des contenus aux internautes, qui les feront vivre en les commentant, en participant à notre forum …MERCI…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site