Un Mali en cache toujours un autre

La plupart des Etats qui ont des intérêts dans la région proclament, par les voies diplomatiques et politiques, leur attachement à l’unité territoriale du Mali, à sa souveraineté, à l’intangibilité de ses frontières.
Pourtant, le Mali ne sera plus comme avant, c’est une autre configuration qui sortira des conciliabules actuels. Il y a, assurément, anguille sous roche. Au désert, ça serait plutôt un serpent disséminé dans le sable. Au commencement était donc le président Touré. ATT, comme le désignent les Maliens, a été renversé un mois, seulement, avant la tenue d’élection présidentielle qu’il ne voulait, ni ne pouvait zapper ou frauder. Le capitaine Sanogo, inconnu au… bataillon, c’est le cas de le relever, se proclame chef suprême des armées et de tout le Mali. Azawad, mouvement targui indépendantiste depuis longtemps, ne résiste pas à la tentation et annonce, unilatéralement, la libération de toutes les étendues targuies. Immenses. Et sans doute, immensément riches. L’une d’elles, au Niger, est contrôlée par la France par le biais d’Areva, par l’uranium. Il n’y a pas que cela, au demeurant. Un deuxième acteur, puissant, nuisible, féroce, surarmé, argenté, occupe aussi le terrain au Mali. C’est Aqmi. Islamo-terroriste de son état, Belmokhtar et les siens ont non seulement pris une partie du territoire mais se sont avérés plus forts que l’Azawad qu’ils ont chassé de là où ils ne voulaient pas qu’il reste. Azawad est, certes, sommé de rejoindre la «mère-patrie», le Mali, mais n’est pas, pour autant, déclaré ennemi public. Le dialogue avec les Touareg du Mali est ouvert et est même la solution privilégiée pour toute solution au dossier malien. Les USA, qui sont là où est Al Qaïda, ne rejettent pas par principe l’indépendance Azawad, ils sont en contact régulier avec les Touareg. Demain, peut-être, qui sait, faut-il donner vie à un Etat viable au Sahel, dans tout le Sahel. L’Algérie, pays pivot dans la région, sahélien par une grande partie de son territoire, targui pour bon nombre de ses habitants, saharien par sa géographie, africain par culture, politique et civilisationnellement, notre pays est au centre de tout. Le pire dans le rapport de force actuel peut lui avoir été prescrit. Un Etat saharien ou sahélien était, déjà, évoqué par la France du temps de l’occupation de l’Algérie. Le projet, du moins des facettes du projet, a été soumis à la délégation du GPRA à Evian. La riposte, célèbre et géniale de Saâd Dahlab pour sauvegarder le Sahara, est d’ailleurs consignée dans les minutes des négociations d’Evian. Il ne serait pas malvenu de consulter les archives pour comprendre les enjeux actuels. Le Mali donc n’est plus, ne sera plus celui d’avant. On nous dit, présentement, que l’ordre constitutionnel est rétabli alors même que le président élu est obligé d’annoncer sa démission. C’est à un autre, président de l’Assemblée, qu’est échue la mission d’organiser les élections. Sans ATT. Sans Sanogo. Pourquoi faire simple lorsque le compliqué est possible. Danger aux frontières de l’Algérie. Danger en Algérie. Petit rappel, tout de même. A l’Est, la Tunisie n’est plus celle d’antan. A l’Ouest, notre voisin qui ne nous veut que du bien, les frontières avec la Libye et avec le Mali pas sûres du tout, serions-nous devenus, comme le Jérusalem de Adamo, coquelicot sur un rocher. Différence : le coquelicot de Adamo est défendu par l’une des plus grandes puissances du monde, Israël, soutenue par toutes les puissances qui comptent.
A. M.

azawad

 

                                                           

Ce site permet une communication sans frontières et en continu : en effet avoir un site internet permet d’obtenir une vitrine de notre activité, de notre passion, etc. accessible partout dans le monde 24h/24h et 7 jours/7 jours. Internet est le seul support de communication de masse permettant de diffuser a la fois du texte, des photos, de l’audio, et des vidéos. Cette capacité en fait un support particulièrement riche, vivant et dynamique ; grâce à internet les échanges entre les hommes se sont particulièrement développés et accélérés. Nous allons à la rencontre des autres, nous proposons des contenus aux internautes, qui les feront vivre en les commentant, en participant à notre forum …MERCI…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×