lassitude

B.SALIM  

« Siette génération qui est censée assurer la relève ne croit plus en cette Algérie, quel est donc l’avenir de notre Etat ? Nul n’ignore que ces phénomènes vont inévitablement menacer l’avenir du pays dans ses fondements »

Si, ailleurs, l’été peut être synonyme de loisirs et de détente, ici, en revanche, il n’est question, le plus souvent, que de lassitude et de désœuvrement. La majorité des moins de trente ans – plus de 50% de la population - y traîne, comme un boulet à ses pieds, une existence terne et sans but qui se nourrit de chimères et se meurt de trop attendre... . Les plages sont si lointaines pour ceux qui ne peuvent se les offrir ; il y a malheureusement quelquefois d’autres solutions... entre autres, le petit joint pour voyager gratis.

Il n’y a là rien d’insurmontable , mais ne dit-on pas que l’oisiveté est la mère de tous les vices, notamment la délinquance qui se fait fortement sentir dans les grandes agglomérations . Une économie en panne. Elle aurait pu débloquer la situation, mais il se trouve que celle-ci est en panne sèche. L’investissement est nul, la création d’emplois est donc au point mort et le chômage est endémique. Il est navrant de constater, chaque matin, le spectacle des  bus bondés de jeunes sans qualification qui viennent des bourgs agricoles et déferlent dans le village. Ils seront vite happés par les rets de la ville ou ce  qui en reste... Les uns dans le commerce informel, les autres dans le lot des désœuvrés ou des délinquants. L’emploi est le sésame qui ouvre les portes de l’avenir, mais le chômage frappe de plein fouet la jeunesse de la wilaya.. Il faut dire, aussi, quand l’offre d’emploi existe, que les employeurs privés, souvent, ne jouent pas le jeu. Il est plus profitable pour eux de recruter au noir, même s’il faut passer outre les règles de l’Agence de l’emploi. Le tableau semble trop obscur, nous aurions souhaité le contraire, mais les faits sont obstinés. La DAS prise d’assaut par des milliers de sans-emploi, les statistiques effarantes, les nuées de jeunes adossés à des murs, les centaines d’universitaires broyant du noir sont un témoin à charge implacable.  B.A

Nouveau dispositif pour l’emploi des jeunes

 Dans le cadre du nouveau dispositif d’appui à la promotion de l’emploi de jeunes et la lutte contre le chômage, entamé en juin dernier, quelque 135. 000 jeunes ont été embauchés dans différentes entreprises économiques à travers le territoire national. «Sur les 135.000 employés, 43.000 jeunes titulaires d’un diplôme universitaire ont bénéficié d’un poste de travail durable et stable dans le domaine économique» a déclaré, M. Tayeb Louh, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, lors des travaux de la quatrième assemblée générale du Conseil national consultatif pour la promotion de la PME (CNC) qui se sont tenus, hier à Alger, au cercle de l’Armée nationale populaire. En effet, le ministre a précisé que les nouvelles créations d’emploi sont concentrées dans le secteur économique et non dans l’administration.
Il est à rappeler que le plan d’appui à l’insertion des jeunes concerne les universitaires, les lycéens et les stagiaires issus des centres de formation professionnelle ainsi que les demandeurs d’emploi sans qualification. Pour les universitaires, l’Etat s’engage à assurer une participation au salaire d’ordre de 12.000 DA pendant un an. Si l’employé obtient un contrat d’embauche, l’Etat continuera à verser 10.000 DA pendant la deuxième année et 8.000 DA lors de la troisième année. Les deux autres catégories bénéficient aussi du soutien de l’Etat par le biais d’une participation au salaire. «Les PME constituent un élément essentiel dans la création d’emplois, alors qu’on vit une crise économique mondiale» a souligné M. Louh. En guise d’encouragement, l’Etat exempte les PME de payer les pénalités de retard. Ajoutées à cela la réduction des cotisations des employeurs auprès de la Caisse de sécurité sociale de 28% du salaire imposable au lieu de 36% actuellement, et la réduction de l’impôt sur le revenu global lorsque l’entreprise procède à l’embauche de jeunes demandeurs d’emploi, précise le ministre du Travail. De son côté, M. Zaim Bensaci, président du Conseil national consultatif pour la promotion des PME, a appelé à renforcer les moyens humains et matériels, les ressources financières, et la professionnalisation du secteur des PME. «Le secteur est resté, malgré les efforts de tous, dans la même configuration depuis des années» dit-t-il. Parmi les grands axes du plan de travail 2009, ce conseil consultatif projette notamment la création d’une institution de financement à caractère mutualiste, le redéploiement dans des activités de sous-traitance, le soutien à l’élaboration de stratégies collectives, le développement des relations de partenariat avec les associations nationales et internationales et la mise en œuvre d’un programme d’études. Par ailleurs, de nouvelles mesures ont été prises, selon le ministre de la PME et de l’Artisanat, M. Mustapha Benbada, pour le développement du tissu de PME. Elle seront dévoilées lors de la prochaine assemblée. A cette occasion, Mme Boufara, chef d’entreprise dans la wilaya de Taref, a été honorée, dans le cadre du développement rural, par la présidente de l’association des femmes algériennes chefs d’entreprise (SEVE), Mme Taya Yasmina. «Je suis honorée de l’introduction de la femme dans le monde économique, qui est l’objectif majeur de notre association» a-t-elle souligné. A. B.

 

 

                                                           

Ce site permet une communication sans frontières et en continu : en effet avoir un site internet permet d’obtenir une vitrine de notre activité, de notre passion, etc. accessible partout dans le monde 24h/24h et 7 jours/7 jours. Internet est le seul support de communication de masse permettant de diffuser a la fois du texte, des photos, de l’audio, et des vidéos. Cette capacité en fait un support particulièrement riche, vivant et dynamique ; grâce à internet les échanges entre les hommes se sont particulièrement développés et accélérés. Nous allons à la rencontre des autres, nous proposons des contenus aux internautes, qui les feront vivre en les commentant, en participant à notre forum …MERCI…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site