POTERIE DE NANA DRIFA ras el machta redjas

 retour a la page d accueil

                                  

 POTERIE ET HISTOIRE DE NANA DRIFA ET DJEDDI BOUCHERIT 

 La poterie est un art millénaire en évolution constante. la poterie algérienne intègre les apports des civilisations qui se sont succédées dans le pays. On y décèle un fond berbère mais aussi des influences arabo-musulmane, orientale, turque et hispano-mauresque

Quelques objets façonnés par nana drifa et djeddi boucherit pour un usage quotidien.

 BEGHIBEGH BOUCHRIT(1893-1968)   BEGHIBEGH DRIFA (1890-1984)                   BEGHIBEGH DERRADJI (1925-1959)    BEGHIBEGH NAAMANE(1927-1959)

                                       

Bghibegh drifa (KHANSA) (1890-1984)
beghibegh drifa est nee en 1890 jugement du mois de Mai 1960 Ghriman commune Ahmed Rachedi fille  de  Beghibegh Ahmed et Mirouh roukia nee, dans une famille moyenne, et quand elle a atteint un stade de maturité elle s est marieé avec beghibegh Bouchrit elle a eut  quatre enfants dont deux tombes au champ d honneur a savoir Darradji et Naàmane de forte caractère et de dialogue ;courte stature et de grands yeux.
Au cours de la révolution algérienne ses fils ont adherés dans le Front national fiers de ses enfants qui deviennent des moudjahides, mais les nerfs tendues, craignant pour leur sort
elle façonne des objets traditionnelles(tissage et poterie)afin d’assurer la survie de sa famille,
 au cours de la révolution plusieurs provocations par l'armée française
Après l'arrestation de ses  fils ; trop effrayé sur leur sort elle s'efforce de contacter et de convaincre les autorités françaises qu'ils sont innoçants
 mais toutes ses tentatives ont été infructueuses.apres avoir reçu les nouvelles du martyre de son fils-Darradji, la nouvelle l'a attristé.

La deuxième mort tragique de son fils Naàmane, un autre choc violent et tres  influent, parce que sa blessure n'a pas encore guerrie                
  
Elle a exprimé sa douleur et s'est tourné vers Dieu avec patience et courage, jusqu a sa mort Le 11 Février 1984, à l'âge de 94 ans,elle est enterré dans le cimetière de "
Baghai" redjas

   بغيبغ الضريفة (خنساء)(1890-1984)

   و لدة الضريفة بغيبغ سنة 1890حكم الرابع من شهر ايار- ماي سنة 1960’باقليم غريامان باحمد را شدي ’من ابؤين كريمين  هما احمد     بغيبغ  رقية مبروح , نشئة وسط عائلة متوسطة الحال ,ولما بلغت مرحلة النضج زفت الى السيد بوشريط وانجبة  اربعة اولاد منبينهم شهيدين الدراجى و نعمان عرفة بشخصية قوية و حوار جريىء لها قامة قصيرة و عينان كبيرتان .

ابان اندلاع الثورة الجزائرية انخراث ابناؤها فى جبهة التحربر الوطنى حيث كانت فخورة باولادها المجاهدين  ولكنها متوترة الاعصاب خوفا على مصيرهما

كانت السيدة الضريفة تمارس اعمال منزلية وصناعات تقليدية لتستعين على كسب قوتها وقوت عائلتها,

تعرضت اثناء الثورة من طرف الجيش الفرنسي الى عدة استفزازات واستجوابات,لكنها كانت ترد عليهم بالصبر و الكتمان

وبعد اعتقال ابنائها شعرت بخوف شديد على مصيرهما وكانت تحاول الاتصال بهما واقناع السلطات الفرنسية بانهما

برئين لكن كل محاولاتها كانت فاشلة الى يوم تلقيها خبر استشهاد ابنها الدراجي وهدا النبا احزنها كثيرا وظلت تصارع

الامها وحزنها لفترة طويلة , وبعد مرور زمن على استشهاد ابنها الدراجي قاجاتها الفاجعة الثانية باستشهاد ابنها نعمان.

هنا كانت الصدمة قوية عليها و تاثيرها اشد , لان جرحها الاىل لم يلتحم بعد.

عبرت عن استشهاد ولديها في مقولتها التى بقي كل افراد الاسرة يدكرونها بها"طاحو اسناني لا باه ناكل اللقمات , راحو

ولادي لا باه نرد النقمات" اي (سقطت اسناني بماد اكل اللقمات , ودهب اولادي فبمادا استرجع الالقاب )قالت هده الكلمات

وحتى انها كانت بللهجة المحلتة لكنها كانت لها تاثير قوي على من كان حاضرا و لها عدة معاني .

عبرت عن حزنها بطريقتها وسلمت امرها الى الله وتحولت بالصبر والسلوان ,و قبلت بامر استشهاد ولديها وكانت فخورة

بهما لدرجة لا توصف وتحول حزنها والمها الى فرحة وفخر . فعاشت على الام الشهيدين ودكرياتهما الخالدة حتى توفيت

في  11فيفري 1984 م , عن عمر يناهز 94 سنة ودفنة بمقبرة" بغاي" برجاص

les outils de tissage necessaires pour la confection des humbels,djellaba,burnous... Cependant ce type de tissage est issu plus particulièrement des traditions et du mode de vie des nomades des Hauts- plateaux d'Algérie.
Il prend diverses appellations du Nord au Sud et d'Est en Ouest : "houli, hïd, humbel" etc. Tissé en largeurs de 1.70 m à 2.10 m, la longueur de chaque pièce varie en fonction de sa destination.
Le humbel est utilisé posé sur le sol comme tapis, suspendu à un mur en décoration. Il peut également servir de rideau pour séparer deux espaces ou de couverture bien chaude.
Le humbel est composé très librement, gardant quelques traces de motifs traditionnels. Il représente un intérêt d'expression commune ou individuelle très particulière à chaque œuvre, dans laquelle on observe les imperfections des apprenties, la touche du teinturier
, les états d'âme des exécutantes et même l'influence de la nature environnante (mosaïque romaine, peintures rupestres, etc

Le métier à tisser consiste en un cadre de bois SADDAYA: une série de fils (la chaîne) est tendue entre deux bâtons de bois fichés dans le sol, avec un perche un fil de chaîne sur deux est tiré afin de créer un espace vide (la foule) où un autre fil (la trame) passe perpendiculairement aux fils de chaîne puis les nappes de la chaîne sont inversés pour créer une autre foule où repasse le fil de trame

Les trois objets  de la derniere photo portent les noms suivants en arabe : Zir pour la cruche, Mtahna pour le moulin à grains et Sayar pour le tamis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour a la page d accueil

 

 

                                                           

Ce site permet une communication sans frontières et en continu : en effet avoir un site internet permet d’obtenir une vitrine de notre activité, de notre passion, etc. accessible partout dans le monde 24h/24h et 7 jours/7 jours. Internet est le seul support de communication de masse permettant de diffuser a la fois du texte, des photos, de l’audio, et des vidéos. Cette capacité en fait un support particulièrement riche, vivant et dynamique ; grâce à internet les échanges entre les hommes se sont particulièrement développés et accélérés. Nous allons à la rencontre des autres, nous proposons des contenus aux internautes, qui les feront vivre en les commentant, en participant à notre forum …MERCI…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site